2010-2012 – Famille Navarette

Novembre 2010-juillet 2012 : Miriam et Juan NAVARRETE (avec Emilio) occupent l’appartement après Marie-Béatrice.

Lettre d’au revoir :

« Chers amis de la Colline, Nous voudrions profi ter de cette « Lettre de Pâques » pour dire « merci beaucoup pour tout et à tous». Nous quitterons la Colline cet été après presque 2 ans de vie dans la communauté. Donc c‛est l‛occasion de partager quelques expériences que nous avons vécu et qui nous permettent de dire aujourd‛hui «merci beaucoup ». Depuis les premières heures où nous sommes arrivés dans ce nouveau pays, et où nous avons partagé notre premier repas ensemble on a été touché par la chaleur fraternelle de la Colline et de tous ceux qui font partie d‛elle (Ça fait du bien à « l‛esprit » latino-américain). Pendant ce temps à la Colline nous avons pu découvrir l‛importance de partager les moments de la prière, de chanter ensemble comme une autre belle manière d‛ « être en Dieu ». En même temps, à travers de l‛accueil des personnes qui arrivent à la Colline en cherchant un lieu de solitude, parfois avec le seul espoir de s‛arrêter, de réfl échir, de se rencontrer soimême, nous avons compris le sens d‛une nouvel accueil chré- tien : ouvert, pluriel, respectueux, silencieux. Sans question préalable, sans préjugé. En plus, nous étions frappés pour l‛engagement de la communauté de Penuel avec le projet et plutôt, avec l‛esprit de la Colline. C‛est vraiment encourageant de faire partie d‛un groupe d‛hommes et des femmes laïcs convaincues de la nécessité de travailler pour autres, de donner son temps à autres, de sortir de soi-même, d‛être disponible. L‛organisation de la vie communautaire, des journées de travaux, des messes qui prennent leur temps, des offi ces, des chants, du nettoyage…Tout est important quand ce qui est en jeu est l‛accueil des autres. Nous avons apprécié beaucoup la mise en pratique d‛une façon différente d‛ « être-église » et de « faire-église ». Merci Serena, Roseline, Jules, Gery, Arnaud et Samuel pour la patience, la générosité et la gratuité de chaque geste, de chaque action que vous avez fait pour nous. Merci aussi Carine et Michel, Isabelle et Bruno, Marie Paule et Michel, Elie et ses paroissiens de nous accueillir «chez-vous» et pour permettre nous sentir comme «chez-nous». Merci Bibiane et Etienne pour votre aide et gentille disposition. Merci Denis et Rita de partager un thé après la messe et de se maintenir proches de nous. Merci à Mireille pour ta belle et gratuite amitié. Nous serons toujours reconnaissants de ce beau, amusant et profond temps que nous avons vécu ensemble ! Un temps vraiment de Grâce ! Nous disons « au-revoir » convaincus que nous avons grandis en sachant que nous avons de nouveaux amis (et des amis qui sont en train de grandir : Paulin, Simon, Edith et les petits, Jean et Johanna). On a l‛impression que la Belgique, grâce à vous, n‛est pas -pour nous- un pays tout à fait «étranger ».

Nous voudrions fi nir cette lettre en l‛espagnol : ¡Un abrazo fraternal queridos amigos de “la Colline de Penuel” y hasta siempre!

Miriam, Juan et Emilio.